Translate

mercredi 18 janvier 2023

Groupe d'études et de recherches historiques

Projet pilote de croisières culturelles de 50 à 400 passagers dans les villes francophones et francophiles de l'Amérique du Nord



Une note d'originalité du Réseau des villes francophones et francophiles de l'Amérique du Nord fut la reconnaissance par des décideurs du Rendez-vous 2017 de Québec du potentiel de création de richesse des croisières culturelles de 50 à 400 passagers dans les villes francophones et francophiles de l'Amérique du Nord. À l'occasion du Salon mondial du tourisme de Paris de 2018, des experts ont confirmé ce potentiel à moyen et long terme de un million de passagers sur une base annuelle pour une durée moyenne de séjour estimée à 5 nuits. Car l'Amérique du nord est une destination de choix pour les croisières culturelles axées sur la francophonie, avec ses villes historiques, ses paysages spectaculaires et sa richesse culturelle. La région de l'Atlantique, qui comprend le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et l'Île-du-Prince-Édouard, serait aussi une destination populaire pour les croisières culturelles de cette taille, avec ses villages de pêcheurs, ses paysages côtiers pittoresques et ses sites historiques. En outre, il y a de nombreux ports de croisière dans les États-Unis qui pourraient être intéressants pour les croisières culturelles de 50 à 400 passagers, notamment en Louisiane.

D'autres destinations pour les croisières de cette taille pourraient être les régions des Grands Lacs, avec leurs villes historiques et leur paysage verdoyant, ou encore les Caraïbes, avec leurs plages de sable blanc et leurs eaux turquoises. Car ce type de tourisme gomme les limites institutionnelles et théoriques d'un espace, de ne plus être contraint par le temps, et d'adapter l'offre et la demande en fonction de la météo, de la disponibilité ou la proximité par rapport à un lieu francophone ou francophile de l'Amérique du Nord. Dans un monde de diversité linguistique, l'objectif principal est de faire du français une langue de culture, de progrès et de civilisation plutôt que de domination ou de résistance. Même si des questions se posent concernant les enjeux de rivalités de la colonialité du pouvoir et de la différence coloniale sur des territoires aux dimensions fort différentes dans l'espace et la dynamique des villes francophones et francophiles de l'Amérique du Nord. Quels produits et expériences touristiques devraient être développés et améliorés à l'ère du numérique et du covid-19 offrant des voies d'expérimentation contextualisées ? Que faudrait-il faire dans des perspectives de recherche originales en termes de développement durable, de partenariats socio-économiques et d'aménagement public-privé en infrastructure?


mardi 22 novembre 2022

L'objectif principal de la mission d'entreprises québécoises au salon Aeromart Toulouse 2022

L'objectif principal de la Mission d’entreprises québécoises au salon Aeromart Toulouse du 29 novembre au 1er décembre 2022 est de poursuivre les négociations des projets de partenariats initiés dans le cadre de la Semaine de l'aérospatiale de Montréal du 6 au 8 septembre 2022. Cette séquence des négociations prend en considération l'utilité d'une variété d'approches pour analyser les impacts post-COVID-19 sur le secteur de l’aéronautique et du spatial (table 1) et plus spécifiquement sur la mobilité aérienne écoresponsable et l’amélioration des structures et des systèmes de propulsion. L'idée est de créer des entreprises de classe mondiale dans un secteur qui représente 25 % des échanges économiques entre le Québec et la France autour de nouvelles technologies et des avions verts ; l’importance des carburants d’aviation durables (SAP) sous toutes leurs formes ; la technologie de vol autonome et les réseaux de communication 5G. Les efforts visent à étendre la propulsion électrique à l’aviation traditionnelle car les piles à hydrogène et les modes de propulsion hybride électrique ou entièrement électrique présentent chacun leurs propres avantages et leurs propres défis.

Depuis le début de la crise mondiale de la covid-19, le secteur de l’aéronautique et du spatial se caractérise par la mobilisation en faveur des architectures électriques et hybrides et des technologies de rupture pour la propulsion à hydrogènes. En la matière, le secteur de l’aéronautique et du spatial au Québec doit se défaire de son angle mort sur le plan des données, d’où l'importance de la disponibilité des plateformes à source ouverte et la combinaison des algorithmes avancés par le truchement de l'Internet des objets et de l'internet des objets industriels. Les efforts dans les régions du Québec visent à étendre la valeur de la donnée en termes de stratégie, d'organisation et d'aide à la décision de la propulsion électrique à l’aviation traditionnelle et à renforcer les partenariats existants afin d'en faire émerger de nouveaux avec des aéronefs à décollage et atterrissage verticaux électriques (EVTOL) de 4 à 100 places sur des distances jusqu'à 400 kilomètres. Car le Québec a le bon mix industrie-université, la bonne base de connaissances scientifiques et la bonne expérience d’intégration et de certification de véhicules aériens pour être un joueur de classe mondiale de la mobilité aérienne urbaine.

C'est pourquoi le secteur de l’aéronautique et du spatial sera déterminant pour le succès de l’année de l’innovation franco-québécoise 2023 qui permettra de mettre en lumière l’expertise et les innovations pour favoriser de nouveaux partenariats. C'est dans cette perspective que l'État au Québec est capable d'impulser un régime d'accumulation qui doit miser sur les forces de ce secteur, notamment sa capacité à concevoir, à innover, à développer et à commercialiser l'aérospatiale numérique. À ce sujet existe une volonté de créer une zone d'innovation à Québec, Gaspé, etc. avec Pratt & Whitney et Héroux-Devtek, mais également avec CAE, en lien avec la filière des avions électriques. La théorie des champs et du cosmos social de Pierre Bourdieu, professeur au Collège de France 1982-2001, constitue ainsi un passage obligé pour comprendre la mesure de l'opinion sur le web comme agent social de la géopolitique de la connaissance en tant que lieux de l'histoire, de la géographie et de la pensée axé sur le bon usage des données des réseaux et des sphères d'influence, entre autre du secteur de l'aérospatiale et du spatial et de leur chaîne d'approvisionnement (table 2). Et pour cause.











































samedi 19 novembre 2022

L'impact du pèlerinage pénitentiel du pape François au Canada sur l'éducation à la citoyenneté, au dialogue et à la paix

La réconciliation souhaitée par le pèlerinage pénitentiel du pape François du mois de juillet 2022 au Canada confirme la nécessité de l'éducation à la citoyenneté, au dialogue et à la paix comme paramètre dédié à la liberté de conscience et d'expression. Cette posture politique tire son origine du statut citoyen des autochtones comme canadien francophone établit dans le cadre du Traité de paix de Tadoussac de 1603 initiée par Samuel de Champlain, un huguenot français convertit au catholicisme, fondateur du Canada à Québec en 1608, avec le chef innu Anadabijou et deux protestants Pierre Du Gua De Mons et François Gravé Du Pont, respectivement bailleur de fonds et mentor de Champlain. Ce type de statut fut modifié par l'abandon du Canada par la France lors du Traité de Paris de 1763 pour un statut eurocentré de colonie de la Grande Bretagne. Par la suite, ce statut s'ordonna de Halifax à Vancouver à travers le sexe, le travail, et la race de la colonialité du pouvoir * des pensionnats autochtones créés par Ottawa en 1863 et reconduit par la Constitution de 1867 et le rapatriement de cette Constitution en 1982 par le gouvernement de Pierre Elliott Trudeau. 

L'état des lieux était qualifié en 2019 par la Coalition des municipalités inclusives au Canada et ailleurs dans le monde de l'UNESCO de racisme culturel ou symbolique. Ce qui ouvre le chantier de construction de sciences sociales non hégémoniques, au sein duquel les sciences de gestion et du management devraient avoir leur place. Car le capitalisme numérique des GAFAM et des BATX à coût marginal nul est axé sur l’importance des données de la géopolitique de la connaissance comme lieux de l'histoire, de la géographie et de la pensée. En conséquence de quoi toutes les parties prenantes doivent s'associer pour favoriser un développement durable défini ici comme la réconciliation des dynamiques sociale, économique, environnementale, culturelle, et spatiale en s'appuyant sur la gestion des données. Les impasses en Occident dominé par les États-Unis sont l'archipélisation sociale et culturelle, les changements climatiques, le bouleversement des chaînes de valeur, tandis qu'en Orient, principalement en Chine, aux Émirats et en Russie se sont la vulnérabilité du modèle extraverti, la transition démographique, le recentrage sur la consommation, et l'extension vers l'Afrique. 

C'est la raison pour laquelle le parti ministériel en poste à Ottawa marche sur les pas de la géopolitique de Carl Schmitt du bon usage de l'ennemi ou de la théologie trinitaire de Eric Peterson ** en affirmant son intention de contester en Cour suprême la clause dérogatoire de la Charte canadienne sur les droits et libertés. L'objectif principal est de faire invalider dans les trois ordres de gouvernement du Canada les lois sur la laïcité, la séparation de l'Église et l'État et la protection du français. La question qui tue : est-ce que la volonté d'Ottawa d'éliminer le patrimoine linguistique et religieux des autochtones et des francophones est désormais une caractéristique de base de la société canadienne? La théorie des champs et du cosmos social de Pierre Bourdieu, professeur au Collège de France 1982-2001 constitue ainsi un passage obligé de la mesure de l'opinion sur le web comme agent social de la géopolitique de la connaissance des réseaux et des sphères d'influence, lorsque appliquée aux héritiers de Lord Durham *** et à l'islam politique des Frères musulmans **** comme fraternelles ***** favorables à l'assimilation des autochtones et des francophones partout au Canada. 



* Yves-Frédéric Livian, Annibal Quijano, La colonialité du pouvoir : les grands auteurs aux frontières du management, Xerfi Canal, fenêtres ouvertes sur la gestion, Xerfi Canal, Paris, 31 septembre, 2022 

** Entretien entre Gilles Couture et Andrea Gagliarducci de l'agence ACI Stampa Vaticanista à Sainte-Anne de Beaupré, le 28 juiilet 2022 sur un livre à paraître à l'automne 2022 traitant de la géopolitique du Vatican face à l’islamisme politique des Frèeres musulmans qui cherche à éradiquer le catholicisme dans les pays où l’islam est majoritaire. 

*** Fédération des francophones hors Québec, Les Héritiers de Lord Durham, les Sir Wilfrid Laurier, Louis St-Laurent, Pierre Elliott Trudeau, Ottawa, 1977 et Charles Castonguay, Les héritiers de Lord Durham, L'Aut'Journal, Montréal, 18 mars, 2019 

**** Alexandre Del Valle et Emmanuel Razavi, Le projet. La stratégie de conquête et d'infiltration de l'islam politique des Frères musulmans en France et dans le monde, l’Artilleur, 2019 ; et Djemila Benhabib, journaliste au journal Le Point, Rencontre citoyenne sur l'islam politique des Frères musulmans et son livre Islamophobie Mon Œil, boycotté par la Maison de la littérature de Québec, Librairie La Liberté, Québec, 1 novembre 2022 

***** Sophie Coignard, Grand Reporter au journal Le Point, Un État dans l'État, Le chapitre traitant des fraternelles et de la corruption au Québec, Collection Points, 2010

vendredi 22 avril 2022

La planification stratégique 2023-2028 de l'Université de Moncton : principes et enjeux des consultations sur la recherche, le développement et la création



Source : Université de Moncton, Nouvelles


C'est dans le cadre entre autre des Rendez-Vous de la francophonie des Amériques que s'est déroulé les 12 et 13 avril au campus de Edmundston de l'Université de Moncton un dialogue des parties prenantes sur le financement et gestion de la recherche ; l'éthique et conduite responsable en recherche ; la propriété intellectuelle ; les ententes contractuelles ; la valorisation et mobilisation des connaissances. À cet égard, les nouveaux défis de du Plan stratégique 2023-208 de l'écosystème entrepreneurial de l'Université de Moncton sont de réinventer la façon de développer et de commercialiser l’innovation ; multiplier la réalisation des projets de transfert technologique ; et procéder à la mise à niveau de l'enseignement et la recherche en fonction des métavers comme contrée numérique aux multiples facettes. 

L'objectif principal est de faire plus et plus vite pour la promotion des sciences et des lettres en pleine effervescence sur les campus de l'Université de Moncton. Avec cette nouvelle structure, l'administration de l'Université de Moncton espère arriver à accélérer et faciliter le transfert technologique de la recherche au sein de la Francophonie. C'est pourquoi elle compte offrir des services d’accompagnement en développement et en commercialisation de l’innovation. On parle ici de services d’accompagnement pour les chercheurs afin de les aider à faire avancer leurs résultats vers des applications concrètes. À moyen terme, l'administration de Université de Moncton veut être capable de dire qu’avec un morceau de technologie à Moncton, un autre à Edmundston et à Shippagan on arrive tout à coup avec un nouveau traitement ou une nouvelle innovation. Les entreprises auront donc plus facilement accès aux technologies et devront compter sur du capital de développement plus important. Un exercice de synthèse aura lieu en mai à Moncton ce qui permettra de produire une première version du modèle d'affaires qui doit être précisé d’ici la fin 2022 date à laquelle CAP 2028 Planification stratégique Université de Moncton prendra officiellement son envol.

samedi 4 septembre 2021

Quels sont les enjeux électoraux du crédit d'impôt canadien sur la prolongation de carrière?

 

 

Le crédit d'impôt fédéral de 1 650 $ sur la prolongation de carrière des personnes âgées de 65 ans et plus annoncé à Montréal le 1 septembre dans le cadre de la plateforme électorale du Parti libéral du Canada PLC confirme depuis le premier Face-à-Face des chefs le 2 septembre la chronique d'une déroute annoncée du parti ministériel en poste à Ottawa lors du scrutin du 20 septembre. Et pour cause. Ce qui saute aux yeux des analystes et observateurs est l'incurie administrative du Régime de pensions du Canada RPC, géré par Services Canada SC, qui ne tient pas compte des dépenses d'un salarié ou des dépenses d'opérations d'un travailleur autonome âgé de 65 ans et plus dans le calcul de son revenu. À titre d'information, une personne âgée de 65 ans et plus recevant en 2021 du RPC 18 746 $ avec un revenu brut de salarié ou de travailleur autonome de 10 000 $, recevra en 2022, 8 746 du RPC, soit 18 746 $ moins le 10 000 $ de son revenu gagné en 2021. Cette posture sociale du RPC et de SC a comme conséquence d'annuler le crédit d'impôt fédéral de prolongation de carrière et celui de la province de Québec et de créer des effets discriminatoires fondés sur l'âge.

C'est pourquoi des experts en sciences sociales affirment que les résultats mesurables des outils de calcul des langages de programmation Python et Statistique R des bases de données ResearchGate, Academia, etc. de l'analyse des réseaux sociaux s'avèrent plus fiables que ceux des sondages du PLC ou de SC lorsque appliqués aux prestations versées en 2020 aux salariés et travailleurs autonomes de 65 ans et plus dans le cadre du Programme canadien de Covid-19 et la diminution de leur pension de la sécurité de vieillesse en juillet 2021. Car quoi qu'on en dise les sondages du PLC et de SC visent à mesurer l'opinion de la majorité silencieuse des aînés plutôt que de traduire l'apparition de signaux faibles du fait de formes de transvasements de communautés. Ou mieux encore les sondages fabriquent l'opinion des aînés dominée par les liens d'allégeance où la raison du pouvoir n’est plus recherchée dans une instance souveraine transcendant la société canadienne, mais dans les normes inhérentes à son fonctionnement. La théorie de la reproduction de Pierre Bourdieu, professeur au Collège de France 1982-2001 constitue ainsi un passage obligé concernant les résultats mesurables de l'opinion sur le web par les sondages et l'analyse des réseaux sociaux.

La question qui tue : est-ce que la déroute annoncée du parti ministériel en poste à Ottawa est complète sans possibilité de renverser cette tendance ? Cette question est déterminante pour les décideurs du PLC en relation avec le vote de centaines de milliers de personnes âgées de 65 ans et plus qui souhaitent retourner sur le marché du travail. Leur vote est déterminant pour la géographie électorale de la bataille de Québec à l'échelle des sections de vote des circonscriptions de Québec et Beauport-Limoilou ; les enjeux régionaux du transport en commun ; l'accès à l'internet haute vitesse ; les politiques migratoires des ordres de gouvernement ; la loi 21 sur la laïcité au Québec ; le vote ethnique et religieux ayant remporté les élections de 2019 avec une faible minorité ; le retour de Dieu en politique suite à la candidature de Antoine Menassa dans Laurentides-Labelle pour le PLC sympathique au processus de légitimation du Hezbollah et de l'Islamisme politique ainsi que la déclaration du 26 août de la ministre de la condition féminine Maryam Monsef du gouvernement de Justin Trudeau favorable à la reconnaissance politique du gouvernement des Frères musulmans en Afghanistan.


mardi 17 août 2021

Le potentiel du numérique sur la fabrication de l’opinion comme agent social du racisme systémique de Covid-19

 


C’est dans le cadre d’une rencontre le 4 juin 2021 entre Jean-Philippe Denis, rédacteur en chef de la Revue française de gestion et Christophe Benavent, professeur de communication numérique à l’Université Paris-Nanterre pour Xerfi Canal de Grenoble École de Management que Christophe Benavent a confirmé l’importance des outils de calcul comme les langages Python et statistiques R des bases de données des discours de Donald Trump pour mieux comprendre la nature et la portée des gazouillis colligés sur la plateforme ResearchGate. Et pour cause.

Les 55 000 gazouillis sur 10 ans, les 600 millions de J’aime en 2020 et les 100 millions de suiveurs de Donald Trump sur les réseaux sociaux participent à la fabrication de l’opinion comme agent social du racisme systémique de Covid-19 sur les cinq continents. Cette posture réinvente de manière factuelle l’opinion sur le web et sa mesure par les logiciels d’analyse des réseaux sociaux et les sondages où les opinions sont contrôlées un peu comme dans une éprouvette.

On comprend dès lors que la structure sociétale qui opprime des groupes selon l’identité raciale réduit et compromet les droits et libertés des personnes lorsque en matière de sécurité humaine les périls de Covid-19 sont alimentés par des phénomènes de souffrances sociales comme la pauvreté, l’insécurité alimentaire, les rivalités communautaires. La théorie de la distinction et de la reproduction de Pierre Bourdieu constitue ainsi un passage obligé concernant les réflexions sur les résultats mesurables de l’opinion sur le web comme agent social du racisme systémique de Covid-19.

Au cœur de cette approche se situe les travaux de Marshall McLuhan sur les médias et la colonialité du pouvoir reproduisant les hiérarchies raciales de la culture. Le débat est loin d’être clos dans un monde fait de rumeur car il s’intègre à l’œuvre de Sisyphe du devoir de la justice parfaite. Lors des journées européennes du développement JED du 15 et 16 juin 2021, les Nations Unies et l’Union européenne ont reconnu le potentiel du numérique sur la fabrication de l’opinion comme agent social du racisme systémique de Covid-19.

L’entente du 4 février 2021 entre le système de paiement interbancaire SWIFT, le projet d’un euro numérique de la Banque centrale européenne et le yuan numérique des Routes de la soie de la Banque centrale de Chine basé sur le lingot d’or standard chinois ne fait pas exception. Cette initiative est le résultat du dialogue qui donne une nouvelle dimension au financement du déficit commercial américain à l’ordre du jour informel de la Conférence de la Réserve fédérale des États-Unis FED de Jackson Hole fin août 2021.

L’objectif principal est de déterminer les paramètres du financement du déficit commercial américain de Covid-19 faisant suite aux droits de tirage spéciaux de 660 milliards de $US du FMI alloués au financement des économies africaines lors du Sommet de Paris du 18 mai 2021. C’est pourquoi la trappe à liquidité mondiale des taux d’intérêts zéro comme faux prix du loyer de l’argent des banques centrales est à l’ordre du jour du Séminaire École de Québec du management, Comprendre le dollar numérique un enjeu citoyen, entre autres des géopolitiques de l’Internet et des monnaies.

Ce grand jeu de la politique va de pair avec l’idéal-type de Max Weber selon lequel l’éthique de la conviction et l’éthique de la responsabilité ne sont pas contradictoires mais se complètent l’une l’autre. D’après Katharina Pistor, auteure de The Code of Capital (2018), depuis le Code Hammourabi 1750 av. J.-C., en passant par les Traités de Westphalie en 1648, le Congrès de Vienne en 1815, les défauts rédhibitoires de l’opinion comme agent social du racisme systémique révèlent le mystère du capital et de sa transmutation juridique.


samedi 26 décembre 2020

Combien de temps Joe Biden tiendra-t-il comme président des États-Unis?

Après John F. Kennedy qui fut le premier président catholique des États-Unis de 1960 à 1963, Joe Biden sera le 20 janvier 2021 le deuxième président catholique des États-Unis. Et ce, malgré l'élection prévue de deux sénateurs républicains le 5 janvier en Géorgie ce qui permettra au Parti républicain de contrôler l’ordre du jour de l’administration Biden. Et pour cause. La question qui tue: est-ce que Joe Biden va connaître le sort tragique de John F. Kennedy assassiné le 22 novembre 1963 à Dallas? C'est un scénario plausible bien que peu probable même si des inégalités économiques et raciales sont considérés comme la source de la violence dans les États clés des élections présidentielles du 3 novembre. C'est pourquoi le grand jeu de la politique jusqu'aux élections présidentielles de 2024 sera de défendre le credo américain considéré comme l'élément déterminant de l'identité américaine qui attire toujours des millions d'immigrants aux États-Uni. Les valeurs de ce credo sont la langue anglaise, le christianisme, l'engagement religieux, l'État de droit, l'individualisme, la morale du travail, et la croyance que les hommes ont la faculté et le devoir de créer un paradis sur terre, une cité sur la colline. 

Quoi qu’il en soit, la vague démocrate du 3 novembre n'a pas renvoyé le populiste de Donald Trump au rang des accidents de l'histoire. Cette posture politique concerne la démocratie et le libre-marché des idées tout en favorisant l'enfermement identitaire et l'intégration sociale à partir d'un imaginaire aidée par les résultats mesurables des logiciels d'analyse des réseaux sociaux considérés comme plus fiables que les sondages qui fabrique l'opinion publique. C'est ainsi que les lus grandes informations sur la planète arrivent sur le compte Twitter de Donald Trump et de ses 77,5 millions de suiveurs avant même d'arriver sur les fils de presse. Selon Douglas North, prix Nobel d'économie 1993, Twitter internalise les institutions dans l'intentionnalité des individus et guide le comportement des agents économiques en leur permettant d'anticiper les effets sociaux de leurs actions. Ou mieux encore, sur le plan de la communication, les logiciels d'analyse des réseaux sociaux comme Twitter supplantent la psychologie sociale et le behaviorisme dans la propagande des différents types de post-vérité comme objet social aussi réel que la récession ou la plus-value dont l'enjeu concerne l'esprit des gens.


C
e constat va de pair avec l'idéal-type de Max Weber selon lequel l'éthique de la conviction et l'éthique de la responsabilité dans le grand jeu de la politique aux États-Unis ne sont pas contradictoires mais se complètes l'une l'autre lorsqu'elles opèrent dans un monde ouvert à de nouveaux supports, de nouvelles temporalités, de nouvelles métriques. Désormais l’autoritarisme aux États-Unis ne se résume pas au populiste de Donald Trump mais aussi à une grosse minorité nationaliste blanche, machiste et anti-système de l'Amérique profonde. Avec comme conséquence que le modèle de l’homo economicus et le langage numérique de la classe politique s'est transformés en remèdes, pires que le mal. Cette manière de voir constitue une utopie ou la dimension idéologique des images, du langage et des pratiques se combinent pour produire des imaginaires géopolitiques des us et coutumes hérités des inégalités économiques et raciales de la guerre civile survenue entre 1861-1865. C'est pourquoi la méthode géopolitique locale y sera centrale lors des élections présidentielles de 2024 afin de saisir le problème de la politique démocratique, celui de l'affrontement entre riche et pauvre.